mardi 7 novembre 2017

Francis Selier : Portraits et Emotions

Portraits & Émotions

    La naissance

            Ce couple m’avait à deux reprises accordé sa confiance pour leur mariage et pour la première grossesse. En 2006 alors qu’ils attendaient leur deuxième enfant, ce projet est né. Les suivre le jour de la naissance de leur bébé, en faire une histoire de couple, pas seulement celle d’un enfant qui est né un dimanche de février à 14h.
        David m’annonce leur départ pour l’hôpital, une douche un peu froide, je me précipite sur place. Mes mains tremblent et ma gorge est serrée. Dès les premiers déclics mon stress s’est évanoui. Pour le couple alors commencent de longues heures. La douleur, les regards, les mains tendues, la recherche de la position pour limiter la souffrance et le travail qui se fait lentement. Huit heures se sont écoulées, les médecins sont inquiets : l’enfant et la mère sont en danger. Une césarienne est décidée, la mère qui disparaît, l’attente du père, les couloirs vides. Et l’enfant revient seul, Séverine est au repos. Elles vont bien, Anna est là ! Premier contact avec David, un regard, des paroles, un toucher du bout des doigts, des bras qui s’ouvrent, un bébé qui est déposé tout contre son père, d’autres regards, la recherche du sein maternel. La chaleur et la tendresse d’un père. Ils vont rester là l’un contre l’autre jusqu’au retour de la mère, à se toucher, se sentir, se découvrir. Instant inoubliable pour ces deux êtres. Séverine est de retour, après quelques larmes elle tend ses bras, Anna se couche sur son ventre qui l’a fait. Quelques instants après elle trouve ce sein maternel, elle s’abreuve de lait et de tendresse.
       
J’ai préféré arrêter là ce reportage. Je voulais qu’ils se retrouvent à trois.

        David et Séverine je vous remercie de m’avoir permis de vivre différemment mon métier et d’avoir pu mettre l’humain au cœur de mes photos.



Portraits & Émotions

        Avec mon allié le Noir et Blanc, voici encore une fois une belle leçon de vie, à travers mon exposition sur les liens mères & enfants en situation de handicap.

Un autre regard….

        Je souhaite divulguer ses moments de complicités à un large public. Après un premier un travail sur le handicap avec l’association l’Enfant Soleil, je souhaite à travers ses réalisations, révéler au public le vrai visage de ces personnes souvent mal ou peu comprises.
Quel que soit le handicap engendré, le regard reste le moyen de communication le plus authentique et le plus émotionnel. C’est ce que je veux traduire à travers ce deuxième travail avec des mères fortes, exceptionnelles...  par des instants de complicité et d'amour !!

                                    Je suis tombé « sous un charme indéfinissable de ces regards ».

C’est alors à travers ma spécialité et mon savoir-faire, que je dévoile mon expérience, que je qualifie d’enrichissante et pleine de vie. Plus qu’une exposition de photos, je vous offre ici, un moment de convivialité et de partage.

… une autre exposition

        Après avoir éprouvé autant de joie dans l’accomplissement de mon travail, je souhaite continuer, en proposant à d’autres mères, dont l’enfant est en situation de handicap, de conserver leurs moments de complicité et de tendresse, pour créer une seconde exposition, entièrement consacrée à ces instants.


vendredi 20 octobre 2017

Nouvelle exposition à la galerie : Portraits et Emotions de Francis Selier





Biographie de Francis Selier :

Maître Artisan d’Art Photographe
Qualified European Photographer en Portrait

Mon métier n’est pas de copier ce que je vois, mais d’en faire ressortir toute la charge émotionnelle. Mes jouets sont la lumière, les rires et la bonne humeur mais aussi la passion du travail bien fait.

Le noir et blanc m’a toujours accompagné depuis mes 13 ans et est devenu un ami fidèle. Il correspond à ma façon de voir et il va droit à l’essentiel. Il a un côté très design et contemporain, qui s’accorde très bien avec le caractère de mes cadrages. Mon sujet principal est l’humain dans toutes ses différences. Chaque rendez-vous est une belle rencontre, une expérience extraordinaire.

Installé depuis près de 25 ans sur Angoulême. Je suis depuis 4 ans dans un studio de cachet où je me consacre uniquement aux portraits et photos de famille, aux portraits d’entreprise et aux reportages de mariage.




samedi 14 octobre 2017

Six artistes à la Tour Saint-Jean, la presse en parle...

La galerie Tour Saint-Jean a accueilli plus de 140 personnes durant le week-end, dans le cadre de l'Exposition Commune.
Nous tenons à remercier le magazine Sortir et la Charente Libre pour leurs articles (en particulier M. F. Bonnin et M. Thierry Cordeboeuf), M. Jean Marie Pinganaud, ainsi que les musiciens venus lors du vernissage. 








mercredi 20 septembre 2017

Exposition commune du 7 au 29 Octobre




Présentation des artistes 



Yva ARVIS
(Pastelliste autodidacte depuis 2007)
Membre de l'Art du Pastel en France

« Passionnée par le dessin depuis toujours, la vie faisant, cette passion a dû être mise entre parenthèse. A l'aube de la retraite, je renoue avec mon besoin du dessin, puis de sa mise en couleurs. Après avoir essayé l'aquarelle, l'acrylique, j'ai découvert le Pastel en 2007. Ce fut la révélation, le Pastel s'est imposé, l'alliance dessin et peinture, en un mot Magique !
Mes réalisations sont éclectiques, tous les sujets m'intéressent, cependant ma prédilection va au portrait. Je trouve le Pastel sec, avec son aspect velouté, sensuel, tout à fait approprié. »

Depuis 2008, j'ai participé à de nombreuses expositions entre-autres :
- Avril -mai 2016 Villepinte (Aude) 3e Biennale Internationale du Pastel sec Grand Sud
- Octobre 2015 présidente (depuis 3 ans) de Soyaux Créat' Arts (16) salon artistique et créatif
- Septembre 2015 St Agne (24) festival international du dessin et du Pastel en Périgord
- Septembre octobre 2015 Brux (86) expo thématique (animalière et florale)

De nombreuses expositions m'ont permis de recevoir plusieurs prix : (liste non exhaustive)
- Septembre 2013 : Prix du Public St Agne (24)

- Juillet 2013 : Invitée d'Honneur, membre du jury – Chabanais (16)

- Octobre 2012 : Prix du jury – Concours à Châteaubernard (16)

- Septembre 2012 : Prix du Conseil Général de Dordogne St Agne (24)




BTOW

« J’apprécie en priorité le dessin et j’ai produit en priorité des fusains, des sanguines et des pastels en monochrome.
D'une éducation académique, et entourée d'exigences, je refoulais les couleurs, n'y trouvant pas la perfection recherchée.
Et j'ai découvert l'expressionnisme ! Ce fut ma libération.
Je ne quitte plus depuis les traitements à l'acrylique sur toiles, et passée une période " à l'arrache", je reviens néanmoins sur du figuratif.
Entre autre, depuis quelques années, je fais des productions sur de grandes plaques blanches de mélaminées, où je retrouve la notion de dessin. »

Recherches picturales et objectifs
De la réalité, mon engagement est la traduction du mouvement, et du sentiment, sur toiles et mélaminés.
La peinture n'est pas une photographie, mais le transfert d'une émotion.
Mon objectif est un jour de passer à une peinture musicale qui tire vers l’abstraction, un jour.....
J’ai pour l'année le projet de continuer une série de violonistes, l’an dernier j’ai travaillé sur la musique.

Expositions:
Fléac, St Yrieix, Gourville, Rivières, Champniers, Puymoyen,Vouzan, Etrier Charentais, Sers, Sigogne, Neuvic (17), Marennes (17), Chateau Oléron (17), et d'autres....

Expositions personnelles :
Chateaubernard, Soyaux, Soudat (24), Galerie de Beaulieu , qui n'existe plus, Angoulême.

Domicile : ouverture des ateliers dans le cadre des métiers d'art en 2011 et 2017

Les festivals :

Les Sarabandes, Echall'art

Les salons :
La Rochelle (17), Voeuil, Jauldes, Nontron (24), Montreuil (93)

Les prix :
Gourville, prix du public en 2016 (toile)
La Rochelle, médaille de bronze en 2013 (mélaminé)


ENNA

ENNA, peintre autodidacte, née en 1961, est installée en Charente limousine depuis 1998.
Sa démarche artistique a démarré très tôt par le dessin. Elle travaille ensuite la couleur à travers la peinture à l’huile. Depuis plusieurs années, la peinture acrylique est le support essentiel de ses nouvelles créations.

Son travail est un jeu entre les structures géométriques et l'identité du motif. Elle établit de nouveaux rapports entre la forme et les couleurs, le réel et l'abstraction.

Transposant les éléments observés, la réalité se reconstruit et s'exprime dans une palette de couleurs généreuses, denses et lumineuses qui renforcent ses compositions.

Au-delà de l'exubérance de ses tableaux, une certaine sérénité se dégage laissant place à l'émotion et nous invite au voyage dans des mondes imaginaires.



Gepe

"Aux multiples sources d'inspiration électriques
Nous plonge dans un monde positif .
Celui de l'imagination. Du rêve. De la poesie.
Techniques traditionnelles fondamentales.
La vision 3D.
La peinture realité et le trompe l'oeil.
L'esprit le combinera avec
L'amour pour notre seule délectation"



Christian Lautour

Christian Lautour, photographe professionnel depuis plus de vingt ans. Réside en région de Charente, pays de terroirs et de patrimoine, qui a longtemps été le siège industriel de la papeterie.
Il abandonne la photographie de ville au profit de travaux portant un message social et culturel, pour que la photographie puisse être, outre une œuvre visuelle, un outil d'aide à la réflexion.

Il a créé en 2004 Freeart, association pour l’étude sensorielle des arts. Il s’intéresse d’abord aux portraits en noir et blanc, puis propose diverses séries sur la végétation et l’architecture. Le dossier L’Entropie est le fruit d’une réflexion sur les friches industrielles. Les quelques clichés présentés ici sont extraits d’un ouvrage et d’une exposition. Christian Lautour fait entrer le public dans un univers: «Le travail des clichés métamorphose les ambiances ; l’abandon des lieux laisse apparaître des volumes, des formes et des lumières particulières. Véritables traces de vies, ces clichés ne sont en rien un témoignage de nostalgie. Les lignes, formes et matières confondues dans un choix de couleurs redonnent à cette friche la notion d’œuvre d’art. Voir un bâtiment industriel – témoin d’une histoire de vie sociale intense – abandonné est une vision d’échec d’un modèle social. L’œil est capable de subli- mer cette œuvre monumentale créée par l’homme, pour l’homme ».



Aline Lucas

Peintre plasticienne autodidacte, membre du collectif d'artistes PIMP MY VINYL, mon travail mêle upcycling objets cassés, objets oubliés (vinyles, horloge...) et une peinture inspirée de divers courants (street art, art abstrait...) afin de poursuivre l'histoire de ces objets et questionner notre société de consommation;

"Je chine, récupère dans un premier temps des vieux objets (instruments de musique, pièces métalliques, vinyles, destinés à être jetés dans les poubelles ou à terminer leur vie au fond d'un grenier. Dans un second temps je les décortique, découpe, fond, peint pour les mettre ensuite en scène sur des fonds colorés et leur donner une seconde vie parfois très éloignée de la première".

Techniques et médiums utilisés : Peinture acrylique, posca, aérosol collage d'objets métallique, papier de soie, stéthoscope, pile électrique, vinyles, instruments de musique…

Expositions et prix :

-Médaille de Bronze société Arts sciences Lettres (Paris, Juin 2016)
-Salon d’Automne (Paris, Octobre 2015)
-Grand prix salon Arbustes sous le patronage du ministre de la culture (Mantes la Jolie, Septembre 2015)
-1er prix concours affiche Festival du film de Sept îles (Québec)
-Exposition Pimp My vinyl (Genève, Avril 2015)
-Exposition collective La Grange aux Arts (Champniers, Avril 2015)
-1er Prix James Sallet au Festival Echall’arts (Charente, Août 2014)

Vous pouvez retrouver son travail sur : https://www.facebook.com/Art.by.Aline.Lucas/
ou sur son site internet : www.art-by-aline.fr