lundi 30 juin 2014

Le Vietnam au Féminin

Le Vietnam au féminin par Franck Brudieux

Ma démarche de « photographe voyageur » est depuis une vingtaine d’années toujours la même. Il s’agit d’observer et de trouver une des clefs de lecture que peut offrir un pays, un groupe humain, ou encore un paysage.

Si pendant de nombreuses années, lors de mes voyages en Europe de l’est, c’est l’angle historique qui me semblait le plus pertinent, c’est par le monde des enfants que Madagascar se laissera approcher, ou encore l’univers transsexuel dans une ville comme Istanbul !

Il n’y aurait pas eu de voyage au Vietnam sans les photographies de la croisière jaune réalisées par Eugène Nuret en 1931. Je les ai découvertes à la Tour Saint-Jean en 2013, et c’est un peu sous la forme d’un pèlerinage (avec des tirages de Eugène Nuret sous le bras) que j’ai entrepris la découverte du Vietnam nord. 

Je souhaitais retrouver les lieux photographiés à cette époque, tisser un lien avec un passé indochinois perdu. Je savais que l’expédition était passée par la baie d’Halong et Hanoï alors ces deux lieux feront partie de mon périple. Mon imaginaire sur le Vietnam restait vague, car toutes les personnes rencontrées en France d’origine vietnamienne, refusant d’y retourner ou d’en parler. Mais ma chance a été d’arriver par Hanoï et de découvrir un musée entièrement dédié à la femme vietnamienne. Dans ce lieu, unique au monde, quatre étages thématiques entièrement dédiés à la femme, nous montre les rôles singuliers (femmes de guerres, traditions matriarcales et confusionnisme) et séculaires que les femmes ont pu jouer ou jouent encore dans la société vietnamienne. 

Je comprends alors que ce pays ne peut se découvrir sans appréhender la condition féminine. Et il suffit de se promener dans les rues de Hanoï pour voir que les femmes sont à tous les rouages du monde économique et un rôle essentiel au sein du cercle familiale, on dit bien que la femme vietnamienne est « une fleur aux nervures d’acier ! ».

Ces photographies de rue « en noir et blanc » ne sont qu’une introduction à la condition féminine au Vietnam, mais mon expérience dans la famille de Thom Le au village de Tam Coc, a été une expérience unique pendant la période du Têt, malgré la barrière de la langue.



Biographies :

Franck Brudieux :

Né à Angoulême le 20 août 1970, Franck Brudieux est photographe voyageur depuis une vingtaine d’années. Après des études en parallèles dans les domaines techniques et photographiques, c’est la rencontre avec des journalistes de la revue nantaise « Talents 44 » pour un reportage en Bosnie en 1997, qui déclenchera de nombreux séjours dans la « nouvelle » Europe (séjours en Bosnie, Croatie, Monténégro, Pologne, Hongrie, Serbie, Slovaquie, et République Tchèque...).

Par la suite La création des collectifs « Otrevision » et de « l'œil en chantier », ont notamment permis des expositions collectives en France et à l’étranger (République Tchèque).
Avec une installation sur Toulouse en 2008, c’est la reprise d’études dans le domaine audiovisuel (ESAV université du Mirail) qui l’engage dans une nouvelle démarche documentaire (« Reporters de guerres » en 2008 et « L’oubli » en 2012).


Franck Brudieux est représenté par « la Capitale Galerie » sur Paris et l’agence BIOS.
Expositions photographiques :
2012 : Exposition « jour de marie » , à la tour st jean de Marthon
2009 : « Mariannes » à la mairie de Puylaurens (Tarn)
2008 : « Mariannes » au musée photo de Graçay (Cher)
2007 : Galerie Boucle d’art (Paris) pour série Mariannes.
2006 : Centre culturel égyptien (Paris) pour séries égyptiennes.
Exposition collective Galerie « CAPITALE » Paris (1er)
Exposition collective l’œil en chantier Luçon (Vendée)
2005 : Exposition « Re-affect» dans le cadre du mois de la francophonie en
république Tchèque.
1er Prix Ilflord en 2000



Thanh-Vân Ton-That :


Née à Paris le 12 août 1969, Thanh-Vân Ton-That est Professeur de littérature comparée et francophone à l’université Paris-Est Créteil.

Elle a publié :
- Le Pays d’avant (Rome, Portaparole, 2007),
- New York (D’Ici et D’Ailleurs, 2008),
- Sud-Nord (Paris, L’Harmattan, 2012),
- Chansons des petites souris (Portaparole, 2012).
Recueils collectifs :
- Poésies de langue française.
144 poètes d’aujourd’hui autour du monde (Paris, Seghers, 2008),
- Anthologie « Attention travail ! » (L’Harmattan, 2010),
- « Nous, la multitude » (Paris, Le Temps des Cerises, 2011),
- Anthologie de poésie érotique féminine contemporaine (Paris, Herman éd., 2011),
- Au-delà de l’instant. Anthologie des poètes intuitistes (Schena éditore-Alain Baudry & Cie),
- Béatrice Bonhomme. Le mot, la mort, l’amour (Bern, Peter Lang, 2013).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire