lundi 30 juin 2014

À découvrir autour de l'exposition "Vietnam au féminin"

Nous vous proposerons plusieurs projections au cours de l'exposition :


"A la verticale de l'été"
Réalisé par Tran Anh Hung
Avec Nguyen Nhu Quynh, Le Khanh, Tran Manh Cuong plus
Genre Drame
Date de sortie : 24 mai 2000 (1h52min)
Nationalité Vietnamien , français

Hanoï, de nos jours. Lien, vingt-trois ans, travaille comme serveuse dans le café qui appartient à sa soeur aînée Suong. Elle partage un appartement avec son grand frère Haï, qui est acteur. A l'occasion de l'anniversaire de la mort de leur mère, Lien, Haï et la soeur cadette Khanh se retrouvent chez Suong pour célebrer cet évenement. Tout au long de cette journée, on remarque qu'il existe une grande complicité entre les trois soeurs.



"Công Binh la longue nuit indochinoise"
Réalisé par Lam Lê
Avec acteurs inconnus
Genre Documentaire
Date de sortie 30 janvier 2013 (1h56min)
Nationalité Français


A la veille de la Seconde Guerre mondiale, 20 000 Vietnamiens étaient recrutés de force dans l’Indochine française pour venir suppléer dans les usines d’armement les ouvriers français partis sur le front allemand. Pris à tort pour des soldats, bloqués en France après la défaite de 1940,
livrés à la merci des occupants allemands et des patrons collabos, ces ouvriers civils appelés Cong Binh menaient une vie de parias sous l’Occupation. Ils étaient les pionniers de la culture du riz en Camargue. Considérés injustement comme des traîtres au Viet Nam, ils étaient pourtant tous derrière Ho Chi Minh pour l’Indépendance du pays en 1945.
Le film a retrouvé une vingtaine de survivants au Viet Nam et en France. Cinq sont décédés pendant le montage du film. Ils racontent aujourd’hui le colonialisme vécu au quotidien et témoignent de opprobre qui a touché même leurs enfants. Une page de l’histoire entre la France et le Viet Nam honteusement occultée de la mémoire collective.



"La vie des sables"
Réalisé par Nguyen Thanh Van
Avec DUONG DON, ANH HONG
Genre Drame
Durée : 1h30min
Pays de production : Vietnam
Année de production : 1999
Titre original : Đời cát


Après la libération totale du Sud, Monsieur Canh quitte son poste de combattant au Nord pour revenir dans sa région natale de Quang Binh, auprès de sa femme Thoa qui attend fidèlement son retour. Mais tout ne va pas se passer comme prévu…

Le Vietnam au Féminin

Le Vietnam au féminin par Franck Brudieux

Ma démarche de « photographe voyageur » est depuis une vingtaine d’années toujours la même. Il s’agit d’observer et de trouver une des clefs de lecture que peut offrir un pays, un groupe humain, ou encore un paysage.

Si pendant de nombreuses années, lors de mes voyages en Europe de l’est, c’est l’angle historique qui me semblait le plus pertinent, c’est par le monde des enfants que Madagascar se laissera approcher, ou encore l’univers transsexuel dans une ville comme Istanbul !

Il n’y aurait pas eu de voyage au Vietnam sans les photographies de la croisière jaune réalisées par Eugène Nuret en 1931. Je les ai découvertes à la Tour Saint-Jean en 2013, et c’est un peu sous la forme d’un pèlerinage (avec des tirages de Eugène Nuret sous le bras) que j’ai entrepris la découverte du Vietnam nord. 

Je souhaitais retrouver les lieux photographiés à cette époque, tisser un lien avec un passé indochinois perdu. Je savais que l’expédition était passée par la baie d’Halong et Hanoï alors ces deux lieux feront partie de mon périple. Mon imaginaire sur le Vietnam restait vague, car toutes les personnes rencontrées en France d’origine vietnamienne, refusant d’y retourner ou d’en parler. Mais ma chance a été d’arriver par Hanoï et de découvrir un musée entièrement dédié à la femme vietnamienne. Dans ce lieu, unique au monde, quatre étages thématiques entièrement dédiés à la femme, nous montre les rôles singuliers (femmes de guerres, traditions matriarcales et confusionnisme) et séculaires que les femmes ont pu jouer ou jouent encore dans la société vietnamienne. 

Je comprends alors que ce pays ne peut se découvrir sans appréhender la condition féminine. Et il suffit de se promener dans les rues de Hanoï pour voir que les femmes sont à tous les rouages du monde économique et un rôle essentiel au sein du cercle familiale, on dit bien que la femme vietnamienne est « une fleur aux nervures d’acier ! ».

Ces photographies de rue « en noir et blanc » ne sont qu’une introduction à la condition féminine au Vietnam, mais mon expérience dans la famille de Thom Le au village de Tam Coc, a été une expérience unique pendant la période du Têt, malgré la barrière de la langue.



Biographies :

Franck Brudieux :

Né à Angoulême le 20 août 1970, Franck Brudieux est photographe voyageur depuis une vingtaine d’années. Après des études en parallèles dans les domaines techniques et photographiques, c’est la rencontre avec des journalistes de la revue nantaise « Talents 44 » pour un reportage en Bosnie en 1997, qui déclenchera de nombreux séjours dans la « nouvelle » Europe (séjours en Bosnie, Croatie, Monténégro, Pologne, Hongrie, Serbie, Slovaquie, et République Tchèque...).

Par la suite La création des collectifs « Otrevision » et de « l'œil en chantier », ont notamment permis des expositions collectives en France et à l’étranger (République Tchèque).
Avec une installation sur Toulouse en 2008, c’est la reprise d’études dans le domaine audiovisuel (ESAV université du Mirail) qui l’engage dans une nouvelle démarche documentaire (« Reporters de guerres » en 2008 et « L’oubli » en 2012).


Franck Brudieux est représenté par « la Capitale Galerie » sur Paris et l’agence BIOS.
Expositions photographiques :
2012 : Exposition « jour de marie » , à la tour st jean de Marthon
2009 : « Mariannes » à la mairie de Puylaurens (Tarn)
2008 : « Mariannes » au musée photo de Graçay (Cher)
2007 : Galerie Boucle d’art (Paris) pour série Mariannes.
2006 : Centre culturel égyptien (Paris) pour séries égyptiennes.
Exposition collective Galerie « CAPITALE » Paris (1er)
Exposition collective l’œil en chantier Luçon (Vendée)
2005 : Exposition « Re-affect» dans le cadre du mois de la francophonie en
république Tchèque.
1er Prix Ilflord en 2000



Thanh-Vân Ton-That :


Née à Paris le 12 août 1969, Thanh-Vân Ton-That est Professeur de littérature comparée et francophone à l’université Paris-Est Créteil.

Elle a publié :
- Le Pays d’avant (Rome, Portaparole, 2007),
- New York (D’Ici et D’Ailleurs, 2008),
- Sud-Nord (Paris, L’Harmattan, 2012),
- Chansons des petites souris (Portaparole, 2012).
Recueils collectifs :
- Poésies de langue française.
144 poètes d’aujourd’hui autour du monde (Paris, Seghers, 2008),
- Anthologie « Attention travail ! » (L’Harmattan, 2010),
- « Nous, la multitude » (Paris, Le Temps des Cerises, 2011),
- Anthologie de poésie érotique féminine contemporaine (Paris, Herman éd., 2011),
- Au-delà de l’instant. Anthologie des poètes intuitistes (Schena éditore-Alain Baudry & Cie),
- Béatrice Bonhomme. Le mot, la mort, l’amour (Bern, Peter Lang, 2013).

mardi 24 juin 2014

Nouvelle exposition de photographies : Franck Brudieux "Le Vietnam au féminin" du 5 au 27 juillet 2014.

Dans le cadre de l'année culturelle France-Vietnam, La Tour Saint-Jean organise une exposition photographique "Le Vietnam au féminin" du 5 au 27 juillet 2014. 






On ne peut connaitre le Vietnam sans appréhender la femme vietnamienne, ainsi différentes rencontres seront proposées. 

Une écrivaine, Thanh-Vân Ton-That, sera invitée pour une lecture de ses poésies lors du vernissage, et des projections de films à la Tour Saint-Jean pendant la durée de l'exposition ("La vie des sables" de Nguyen Thanh mis à disposition par l'institut culturel du Vietnam en France et des documentaires du musée de la femme à Hanoï). 





Adresse :La Tour Saint Jean
Rue Saint Jean
16 380 Marthon


Renseignements au 06 75 05 89 34

Nous espérons vous voir nombreux,


La Tour Saint Jean

samedi 14 juin 2014

Marthon: Exposition photos à la Tour Saint-Jean

Le photographe Allemand Deimling-Ostrinsky expose quelques-unes de ses œuvres à la Tour Saint-Jean jusqu’au 22 juin. 




Deimling-Ostrinsky est installé en France, dans le petit village de Garde, depuis une dizaine d’années. Il a travaillé pour les plus grandes agences de publicité allemandes et internationales et pendant plus de 30 ans, il a été le photographe des campagnes publicitaires de Kellog’s, British-Américan Tobacco, Villeroy et Bloch, Mieile, le chocolat Lindt, les cristaux Swarowski, les parfums Laura Biagotti, Jacobs-café, et bien d’autres produits … Il a aussi collaboré à de nombreuses revues nationales et internationales comme Elle Décoration , Architectural Digest, Connaissance des Arts, Architektur & Wohnen, Zeit Magazine, Brigitte… Il traduit en image l’idée du publicitaire. Il traduit en désirs le message des objets.

Dans cette exposition consacrée à la nourriture, il met en scène les produits frais qui entreront dans la composition des plats. Les recettes sont encore vivantes. Il fait parler les légumes sur la table de la cuisine.

Horaires : du jeudi au dimanche de 14h à 19h.

F B

mardi 3 juin 2014

Exposition de photographies de A. DEIMLING-OSTRINSKY du 6 au 22 Juin 2014

La Tour Saint-Jean vous invite au vernissage de l'exposition de photographies de A. DEIMLING-OSTRINSKY le vendredi 6 Juin 2014 à partir de 18:30.

Biographie de Achim DEIMLING-OSTRINSKY :


Achim DEIMLING-OSTRINSKY est un photographe allemand (Hambourg) installé en France, dans le petit village de Garde, depuis une dizaine d’années.

Il a étudié la photographie à Berlin (Hochschule für Graphik, Druck und Werbung) puis à Munich (Bayerische Staatslehranstalt für Fotografie) et a été tout de suite recruté comme assistant par le célèbre photographe Reinhard Wolf auprès duquel il a passé deux ans, avant de fonder son propre studio à Hambourg en 1970, où il se spécialisera dans les photographies de natures mortes, de nourriture et de décoration.

Il travaille alors pour les plus grandes agences de publicité allemandes et internationales et pendant plus de 30 ans, il sera le photographe des campagnes publicitaires de Kellog’s, British-Américan Tobacco, Villeroy et Boch, Miele, le chocolat Lindt, les cristaux Swarowski, les parfums Laura Biagotti, Jacobs-café, et bien d’autres produits …..

Il collabore aussi à de nombreuses revues nationales et internationales comme Elle Décoration , Architectural Digest, Connaissance des Arts, Architektur & Wohnen, Zeit Magazine, Brigitte…..

Il termine sa carrière en enseignant la photographie publicitaire pendant 4 ans à la Fachhochschule für Kommunikationsdesign de Postdam/Berlin et de Hambourg.

Son travail lui a valu quelques récompenses prestigieuses, dont le 1er prix de photographie de la Fondation « les 100 ans d’Omnia ».

Achim DEIMLING-OSTRINSKY traduit en image l’idée du publicitaire. Il traduit en désirs le message des objets. C’est un passeur, un interprète et s’il n’est pas artiste au sens premier du terme, c’est un virtuose.

Dans cette exposition consacrée à la nourriture, il met en scène les produits frais qui entreront dans la composition des plats. Les recettes sont encore vivantes. Il fait parler les légumes sur la table de la cuisine. Ici, nous voyons la nature nous faire ses plus beaux cadeaux : par le plaisir de l’œil arrivent ceux du gout et de l’odorat. Ce qu’Achim DEIMLING-OSTRINSKY nous donne à voir, c’est la nature s’offrant à nous, pour notre bien-être et notre santé, dans un élan de générosité et de simplicité quotidienne.

Je sais une petite poire et deux maquereaux bleutés que je dégusterai, et vous aussi, à l’infini.


Adresse :
La Tour Saint Jean
Rue Saint Jean
16 380 Marthon


Renseignements au 06 75 05 89 34 et 05 45 61 04 82

Nous espérons vous voir nombreux,


La Tour Saint Jean