jeudi 9 août 2012

Expo collective à la chapelle

Nicolas Monjo (au centre) peint volontiers des visages de femmes. Photo CL


Récemment restaurée dans sa pierre originelle, la chapelle Saint-Jean s'est avérée un cadre propice aux expos de photos en noir et blanc. Mais voici que Patrick Maindron, revenu il n'y a pas si longtemps de Tahiti, a décidé d'y apposer des couleurs.

Et c'est comme si Zafi et Nicolas Monjo, les peintres sollicités, s'étaient accordés à les choisir vives et de nature à donner au lieu une vie inhabituelle. Avec toutefois des sensibilités très différentes.

Compositions anguleuses dans un cas, familières à maintes oeuvres abstraites, même si l'artiste cite d'autres influences. Rondeurs d'apparence figurative dans l'autre cas, mais dérivant vers le fantastique. Curieusement, les deux peintres, présents samedi pour le vernissage et pour qui la vie n'a pas toujours été tendre, revendiquent en même temps la violence comme source d'inspiration.

Cette expo collective reste à la fois fidèle à de premières amours, avec des clichés de classiques aussi connus que Doisneau, Nadar, Ronis qui voisinent avec d'autres de Bosmel et avec des peintures de Valin, donnant une continuité aux deux expos précédentes. Dans chaque cas, une note d'information très pédagogique permet au visiteur de mieux situer les oeuvres.

Exposition à demeure jusqu'au dimanche 2 septembre. Ouverte tous les jours de 14h à 19h.

Tél. 06.75.05.89.34. Entrée gratuite.

Source: Charente Libre


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire