mardi 29 mai 2012

Marthon: l'autre visage de la Tour Saint-Jean


L'exposition des photos d'Anouk Garcia à la Tour Saint-Jean de Marthon se termine ce lundi. D'autres expos, des concerts, des conférences y sont prévus.


L'expo d'Anouk Garcia sur les Yawanawas du Brésil est visible jusqu'à ce lundi soir de Pentecôte à la Tour Saint-Jean de Marthon. Photo Majid Bouzzit

Il avait créé un festival de la photo à Tahiti, où il est resté une dizaine d'années. Patrick Maindron revient à ses premières amours avec les expos qu'il propose depuis un an dans l'ancienne chapelle de Marthon. La Tour Saint-Jean, friche à la dérive que l'ancien conducteur de travaux a patiemment restaurée.

Il expose jusqu'à ce lundi les grands formats «noir et blanc» d'Anouk Garcia consacrés aux Yawanawas. Une ethnie de l'ouest brésilien que la photographe a côtoyée pendant huit mois. «Ils ont une culture, une richesse qui méritent le respect. Ils se soignent par les plantes. Ils obéissent à des rites initiatiques, chamanistes» explique Patrick Maindron, admiratif devant les tirages argentiques de l'artiste. S'y côtoient des personnages typiques comme ce jeune homme au visage strié qui capte le regard du visiteur, ou ce groupe de femmes à la longue chevelure d'ébène qui semblent figées dans la souffrance. Des tirages uniques à 420 euros l'unité. Anouk Garcia a également consacré un film aux mêmes Yawanawas, qui organisent chaque année une fête sur les rives du rio Gregorio pour célébrer le retour de la spiritualité.

Une nouvelle expo et la fête de la musique

Patrick Maindron évoque avec enthousiasme l'auteure de ces clichés-vérité. Ses choix, comme à chaque fois, sont ceux du coeur. Il a démarré les animations lors des journées du patrimoine en septembre dernier. Il essaie de tenir le cap depuis lors, en ponctuant chaque expo d'un concert.

L'ancien conservateur du musée Gauguin de Tahiti a reçu la caravane amoureuse de Marc Vella en avril et plus récemment, samedi dernier, Romulo Gonçalves, chantre de la musique populaire brésilienne (choro, samba, bossa-nova). Il s'apprête à exposer le photographe Jean-Claude Bosmel à partir du 1er juin.

Patrick Maindron célébrera la fête de la musique avec le duo Gilles Michaud-Félix Labetoule et leurs invités «autour d'un casse-croûte sympa», le 22 juin. Il annonce déjà «Gauduchon, un grand peintre» pour septembre; un festival de nus au féminin en octobre; des photos de Nadar, Doisneau, Ronis... Il rêve d'ajouter une conférence à ses expositions et à ses concerts.

Sans subvention, il a choisi l'association «parce que c'était la formule la plus simple». «Il faut au moins deux ans pour monter une galerie» dit-il, en reconnaissant attendre toujours sa première vente. Il a ressuscité l'ancienne chapelle seigneuriale. Il doit maintenant la faire vivre auprès du public. Un autre défi.

Expo photo d'Anouk Garcia jusqu'à ce lundi 28 mai inclus. 

Visible tous les jours de 14h à 19h à la Tour Saint-Jean à Marthon. 
Entrée libre.

Source: Charente Libre


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire