mardi 29 mai 2012

Marthon: l'autre visage de la Tour Saint-Jean


L'exposition des photos d'Anouk Garcia à la Tour Saint-Jean de Marthon se termine ce lundi. D'autres expos, des concerts, des conférences y sont prévus.


L'expo d'Anouk Garcia sur les Yawanawas du Brésil est visible jusqu'à ce lundi soir de Pentecôte à la Tour Saint-Jean de Marthon. Photo Majid Bouzzit

Il avait créé un festival de la photo à Tahiti, où il est resté une dizaine d'années. Patrick Maindron revient à ses premières amours avec les expos qu'il propose depuis un an dans l'ancienne chapelle de Marthon. La Tour Saint-Jean, friche à la dérive que l'ancien conducteur de travaux a patiemment restaurée.

Il expose jusqu'à ce lundi les grands formats «noir et blanc» d'Anouk Garcia consacrés aux Yawanawas. Une ethnie de l'ouest brésilien que la photographe a côtoyée pendant huit mois. «Ils ont une culture, une richesse qui méritent le respect. Ils se soignent par les plantes. Ils obéissent à des rites initiatiques, chamanistes» explique Patrick Maindron, admiratif devant les tirages argentiques de l'artiste. S'y côtoient des personnages typiques comme ce jeune homme au visage strié qui capte le regard du visiteur, ou ce groupe de femmes à la longue chevelure d'ébène qui semblent figées dans la souffrance. Des tirages uniques à 420 euros l'unité. Anouk Garcia a également consacré un film aux mêmes Yawanawas, qui organisent chaque année une fête sur les rives du rio Gregorio pour célébrer le retour de la spiritualité.

Une nouvelle expo et la fête de la musique

Patrick Maindron évoque avec enthousiasme l'auteure de ces clichés-vérité. Ses choix, comme à chaque fois, sont ceux du coeur. Il a démarré les animations lors des journées du patrimoine en septembre dernier. Il essaie de tenir le cap depuis lors, en ponctuant chaque expo d'un concert.

L'ancien conservateur du musée Gauguin de Tahiti a reçu la caravane amoureuse de Marc Vella en avril et plus récemment, samedi dernier, Romulo Gonçalves, chantre de la musique populaire brésilienne (choro, samba, bossa-nova). Il s'apprête à exposer le photographe Jean-Claude Bosmel à partir du 1er juin.

Patrick Maindron célébrera la fête de la musique avec le duo Gilles Michaud-Félix Labetoule et leurs invités «autour d'un casse-croûte sympa», le 22 juin. Il annonce déjà «Gauduchon, un grand peintre» pour septembre; un festival de nus au féminin en octobre; des photos de Nadar, Doisneau, Ronis... Il rêve d'ajouter une conférence à ses expositions et à ses concerts.

Sans subvention, il a choisi l'association «parce que c'était la formule la plus simple». «Il faut au moins deux ans pour monter une galerie» dit-il, en reconnaissant attendre toujours sa première vente. Il a ressuscité l'ancienne chapelle seigneuriale. Il doit maintenant la faire vivre auprès du public. Un autre défi.

Expo photo d'Anouk Garcia jusqu'à ce lundi 28 mai inclus. 

Visible tous les jours de 14h à 19h à la Tour Saint-Jean à Marthon. 
Entrée libre.

Source: Charente Libre


dimanche 20 mai 2012

Du 2 Juin au 29 Juillet 2012 - Jean-Claude BOSMEL - Tahiti 1960 - Photographies


Jean Claude BOSMEL, né en 1936 en Normandie. 

Après un mois de voyage extraordinaire sur le « Tahitien » en 1964, porté par les rêves nés de lecture de récits des Mers du Sud, il découvre Tahiti et sent qu’une longue histoire d’amour commence. En effet, il ne reviendra jamais en Métropole.

Cette  histoire, il va l’écrire en photos, en films,  ses passions de toujours.

Il occupe un poste de surveillant au lycée Gauguin, dont les émoluments lui permettent de parcourir toute la Polynésie ; il est accueilli dans les familles et entre ainsi dans l’intimité de ce pays envoûtant.

Il crée son propre laboratoire de développement et ne cesse dès lors d’y travailler inlassablement, pour son plaisir, opérant en secret, solitaire, discret tel un magicien ou un alchimiste, cherchant à rendre pour chaque photo l’essentiel sensible et sans autre ambition que de faire partager au spectateur les émotions humaines qu’il éprouve devant les paysages, les atmosphères, les moments de la vie quotidienne, les enfants, les femmes.

Pas de sensationnel, pas de bruit, mais la réalité, l’intimité de Tahiti, nous démontrant son attachement profond, sa fidélité à la population, à ses traditions bousculées par la société de consommation.


Quelques informations sur la nature et la provenance des photographies exposées :

J.Cl.Bosmel a passé sa vie professionnelle à répondre à des commandes de tirages principalement pour les structures culturelles du Territoire : Musée Gauguin, Musée de Tahiti et des Iles, la publicité Air France, GIE Tourisme, DCN….

Sa première exposition est Terre d’Images à Biarritz au printemps 2002, et la suivante au Festival de la Photographie de Tahiti du 7 au 13 Octobre 2002.

Les clichés exposés aujourd’hui jusqu’au 29 Juillet, ont été tirés en 3 exemplaires et choisis parmi des milliers.

L’ensemble de son œuvre est en cours d’achat par le Territoire de la Polynésie Française.


Patrick Maindron



Exposition : 





Photographies de Jean-Claude BOSMEL, TAHITI 1960
Du 2 Juin au 29 Juillet 2012


Vernissage le 1er Juin 2012 à 18h30

Horaires : tous les samedis et dimanches de 14h à 19h 

Renseignements : 06 75 05 89 34 

La Tour Saint Jean
Rue Saint Jean
16380 Marthon



mardi 15 mai 2012

Samedi 19 Mai 2012 à 21H - Concert Brésilien - Rômulo Gonçalves et Chico

Rômulo Gonçalves et Chico en concert 

Le samedi 19 Mai 2012 à 21H00 
À La Tour Saint Jean Marthon.

Tarif : 10 EUROS - Caipirinha offerte

Renseignements et résa : 06 75 05 89 34

Concert organisé dans le cadre de l’exposition photographique d’Anouk Garcia sur les Indiens Yawanawas, à l’affiche jusqu’au 28 mai.

Biographie 

Rômulo Gonçalves est né dans l'état de Sao Paulo où il se passionne dès l'âge de 16 ans pour la guitare. Il fera partie de divers groupes de rock, blues et musiques traditionnelles brésiliennes. Entre 1999 et 2000, il remporte plusieurs concours régionaux (meilleur chanteur guitariste et compositeur en 1999, Mato Grosso).
Afin de découvrir la richesse et la diversité musicales de son pays, il voyagera dans cet immense Brésil pendant plusieurs années avant de venir s'installer en France en 2001. 
Rômulo investit alors les scènes françaises et participe à de nombreux festivals au sein de diverses formations musicales (Fada do Samba, Caminho, Ozabumba, Duo de de Guitares du Brésil, Choeur en scène...). 
Son ouverture musicale l'amène à travailler sur de nombreux projet : 
- musique originale pour le documentaire "Une terre pour Vivre"
- comédien et musicien dans les spectacles "Blaise Cendrars", "Epocas" et le conte musical pour enfants "Là où les hommes se promènent".
- duo de guitares classiques avec les Chromosomes Heureux

Répertoire :
Ce chanteur-auteur-compositeur guitariste et multi-instrumentiste d'exception vous fait (re)découvrir la Musique Populaire Brésilienne, le choro cançao, le samba, la bossa nova et interprète avec sensibilité de grands compositeurs comme Chico Buarque, Guinga, Tom Jobim, Baden Powell.

Rômulo Gonçalves se produit en solo, duo et quartet, accompagné de musiciens reconnus dans le monde de la musique brésilienne en France (Thomas Labadens, Julio Gonçalves, Gia Gia, Fabien Chetty...)