lundi 23 avril 2012

Du 28 Avril au 28 Mai 2012 - Anouk GARCIA - Les Indiens Yawanawas - Photographies





Anouk Garcia vit entre Bahia et Paris, elle a vu le jour en Côte d'Ivoire.
"J'ai vécu dans de nombreux pays, me suis laissée habiter par les mondes sans jamais chercher à savoir là où je serais demain. J'ai la peau blanche, un coeur noir  et un passeport français."

Toujours sur la route, Anouk Garcia photographie, filme et écrit... Formée par l'architecture du paysage, l'anthropologie et les voyages, elle s'aventure dans les relations qui unissent l'homme à la nature.
Huit mois d'expédition et d'immersion initiatique au Brésil l'ont menée des rives océaniques de l'État de Bahia aux sources de l'Amazone.

"Dans une société dominée par l'image de ce que l'on est, celle de ce que l'on souhaite être ou de ce que l'autre souhaite que nous soyons, j'ai souvent réagi en regardant ce que l'on n'écrit pas, ce que l'on ne met pas à l'image."



Exposition : 


Photographies d'Anouk GARCIA
Du 28 Avril au 28 Mai 2012

Horaires : de 14h à 19h tous les jours

Renseignements : 06 75 05 89 34 

La Tour Saint Jean
Rue Saint Jean
16380 Marthon

2 commentaires:

  1. Les Yawanawas font partie des premiers Amérindiens du Brésil qui après une longue lutte ont réussi à retrouver officiellement en 1996 une partie de leur terre. Leur survie est conditionnée par la mémoire de leur histoire. Sans mémoire, il n'y a plus d'histoire, plus d'ancêtres, plus de spiritualité, plus de connaissance, plus de langues. Biraci Nichiwaka, le chef des 600 Yawanawas le sait bien. Il quitte son poste de directeur à la Funai (l'organisme public qui s'occupe des Amérindiens) et la vie urbaine de Cruzeiro do Sul pour retourner vivre dans la forêt et unir son peuple. Pour Biraci, c'est au travers de la spiritualité et de la terre que les peuples de la forêt, en s'unissant, survivront. Leur moyen est de se réunir pour absorber les plantes qui enseignent. Au travers des visions qu'elles transmettent, ils retrouvent des pans de leur histoire disparue pendant la conquête sanglante de l'Ouest brésilien et les 100 années d'exploitations du caoutchouc. Chaque année depuis 10 ans sur les rives du Rio Grégorio, les Yawanawas illustrent le retour de la spiritualité en organisant une immense fête où la danse, les chants et les jeux réunissent tous les Amérindiens de l'Acre.
    Anouk Garcia

    RépondreSupprimer
  2. Retrouvez sur youtube un film sur les Yawanawas :

    http://www.youtube.com/embed/Q6sWdGfCAwk

    RépondreSupprimer